Sortie décrassage 14-03-2015

Sortie décrassage : samedi 14 MARS 2015

Départ depuis le parking du magasin de peintures « Cahors décors » avec un ciel très couvert et un léger froid. Nous partons en direction Saint Cirice, les Ramonets direction la vallée du Tréboulou, à gauche direction Laburgade. Arrêt photos place de la mairie, puis on repart en direction Cremps, Escamps, nous nous arrêtons au bord du magnifique lac de Fraysse pour le casse-croûte du Club avec le soleil qui nous réchauffe. Nous repartons en direction de Bach et sur la gauche arrêt au lavoir papillon de l’Escabasse, visite de ce beau monument ainsi qu’en contre-bas de l’autre côté de la route 2 puits, l’un dit « anglais » et l’autre dit « romain ». Nous repartons : direction de Jamblusse, nous traversons le camp militaire de Caylus, les Espiemonts, dans la descente en face de nous le beau château de Cas (XIIIe siècle) et nous traversons Caylus puis un peu plus loin perché sur un éperon rocheux le château de Cornusson (XIIe siècle) enfin nous arrivons à Parisot où nous stationnons sur la grande place et nous allons à l’auberge de la Castille pour déguster notre repas. Ensuite nous partons faire une promenade digestive dans Parisot.
– En 1157, le village était composé de deux parties distinctes. Intra-muros, vous aviez « Le Castel » appelé plus tard le Fort et la partie extérieure des murs d’enceinte était appelé « le faubourg », dit paroisse du Tour. Au château vécut Jean Parisot de la Valette qui était issu d’une famille illustre, il était général des galères à Malte en 1554.

Nous repartons sur Caylus et juste en y arrivant nous prenons à gauche direction la vallée de la Bonnette. Arrêt à la très jolie cascade pétrifiante de Saint Pierre-Livron qui plonge d’une vingtaine de mètres jusqu’au ruisseau près d’un moulins à eau sur la rivière Bonnette. Puis nous repartons pour faire halte à Saint Pierre Livron au sanctuaire de Notre Dame de grâce (point de vue sur la vallée), magnifique.
L’histoire : Au Xe ou XIe siècle, une église fût construite par les Bénédictins de St Antonin, reconnue par le Pape Alexandre III en 1165. En 1302, Livron fût rattaché à l’église St Jean Baptiste de Caylus. L’édifice qui était rectangulaire, fût alors agrandi et en partie restauré. Caylus et Livron, qui dépendit quelque temps de Raymond VI de Toulouse. Pendant la guerre de cent ans et l’occupation Anglaise, malgré l’anarchie et l’insécurité, Livron restera un lieu de pèlerinage fort célèbre. Le calme revint vers 1400 et jusqu’en 1471, les consuls de Caylus réalisèrent entre autres la voute actuelle, le chevet gothique et la décoration de l’ensemble de l’église. Le pays connût alors la période douloureuse des guerres de religion (1559-1598). Le calvinisme s’implante fortement à Montauban et dans plusieurs villes dont St Antonin. En 1562 le capitaine protestant Duras donne l’assaut à Caylus. La ville, l’église St Jean Baptiste et Notre Dame de Livron sont pillées et saccagées. En 1622, durant le siège de St Antonin, Louis XIII séjourna à Caylus et vint en pèlerinage à Livron. En 1846 le Père Palau carme Espagnol, acheta quelques terres autour du sanctuaire et construisit un ermitage. Après la révolution, Notre Dame de Livron retrouva sa vocation de lieu de pèlerinage.

Nous repartons vers Saint-Projet, arrêt devant le château de la reine Margot, puis nous nous sommes dit au-revoir et ce fût le retour vers nos garages respectifs.
Très belle sortie, journée fraiche et ensoleillé qui s’annonçait froide et pluvieuse. Merci à nos amis Jean-François et votre serviteur Alain, pour l’organisation de cette agréable journée.