Journée souvenir 17 mars 2019

 

Pour la première sortie de l’année 2019, celle-ci s’intitule « Sortie souvenir » en l’hommage de nombreux adhérents qui nous ont quittés beaucoup trop tôt.
Et c’est plus de 40 autos et plus du doubles de personnes qui se sont réunis afin de « décrasser » leurs autos sur un superbe parcours.
Le rendez-vous était fixé aux anciens Ets Cazes à St Paul pour prendre la direction de Cézac ou la mairie nous à mis à disposition sa salle des fêtes pour un café /viennoiseries qui fut le bienvenu. Le maire M. Roussillon nous a ensuite fait découvrir sa magnifique église  St Clément.
« D’origine romane, datée de 1262, l’église St Clément a été partiellement remaniée après la guerre de 100 ans et pas mal « bidouillée » plus tardivement. Nef unique, un clocher tour au dessus de l’abside qui s’ouvre par trois baies dont le percement semble postérieur à sa construction, deux chapelles latérales, le tout emballé dans un petit cimetière… Une église de plein champ, perdue dans le Quercy blanc au bout d’un chemin sans issue.  Le portail est surmonté d’un arc en tiers-point décoré de moulures. A la porte, un écrit de Clément Marot au roi François 1er :« Avisez donc si vous avez désir de me prêter : vous me ferez plaisir car depuis peu j’ai bâti à Clément, là où il fait un grand déboursement et à Marot qui est un peu plus loin ! Tout tombera qui n’en aura le soin ! »

Dans le clocher, une cloche refondue à la fin du XIXe siècle porte en relief deux vers attribués à Clément Marot :  J’ai la langue pendue au milieu de mon corps,  J’appelle les vivants et sonne pour les morts ! ». Après cette pause, direction Castelnau avec un petit arrêt au marché dominical et ensuite une halte s’impose au Domaine de Cauquelle pour une généreuse dégustation /vente. Puis départ pour la salle des fêtes de Flaugnac pour un repas pique-nique.
Après cet arrêt prolongé nous repartons à Sauveterre ou nous visitons le musée de la mobylette puis repartons vers Lauzerte :

« Bastide médiévale classée parmi les « Plus Beaux Villages de France ». A l’origine, Lauzerte était un oppidum gaulois. Son nom actuel date des environs de l’an Mil et est tiré du latin « lucerna », lampe. Il désigne une position idéale, visible de loin comme une lumière. A la fin du XIIe siècle, le comte de Toulouse reçut la colline en don afin d’y bâtir un « castelnau », une cité protégée par un château ».

où nous effectuons une dernière pause avant que chacun se sépare et se donne rendez-vous pour la prochaine sortie.
Un grand MERCI à la Famille Ringoot pour l’organisation parfaite de cette belle journée.